Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2010

Retour en Egypte (2) : la mehallabeyya

La ville du Caire est fascinante...je sais...certains touristes ont détesté...je trouve que cette capitale mérite qu'on s'intéresse à elle : on l'appelle "Oum el Dounia", la mère du monde, le joyau de l'Orient...elle déborde d'énergie...on dit que ses habitants ne dorment jamais !!! Bruyante, oui...mais son effervescence est communicative...le soir, les rues sont très animées...les Cairotes sortent en famille faire les magasins (surtout en période de ramadan !)P1050568.JPGP1050550.JPG ou déguster une glace...les petits cafés sont bondés...les Egyptiens aiment faire la fête ! P1050565.JPGune photo surprenante : deux femmes fumant en public...

il y a plein de concerts, beaucoup sont gratuits

un spectacle des derviches tourneurs dans la cour d'une magnifique ancienne maison du 16ème siècle !

Nass Makan, un exemple très très réussi de musique vivante : l'alliance de la musique traditionnelle égyptienne et du jazz...à voir absolument si vous allez au Caire...


et toujours le souvenir d'une très grande dame...P1050134.JPGP1030421.JPG


Les égyptiens semblent bien aimer les desserts bien sucrés...surtout pendant le Ramadan...P1030594_edited.JPG

P1030600.JPGP1030599.JPG Au restaurant on trouve invariablement  du "rice pudding" (riz au lait) ou, parfois, un dessert à la fois maghrébin, libanais et égyptien : la "basboussa", un gâteau de semoule bien imbibé de sirop sucré et parfumé à la fleur d'oranger

P1040247.JPGdes baklawa, les feuilletés de pâte filo, fourrés de noix, pistaches ou amandes et arrosés de miel

om'Ali, un gratin servi chaud, composé de feuilles de brick, de crème et de fruits secs (après...une petite sieste s'impose !)

 on déguste aussi un entremet d'origine libanaise : la mehallabeyya ou mouhallabiehP1040245.JPG

c'est une crème à base de riz moulu, on peut aussi utiliser de la farine de riz ou de maïs

pour 6 personnes :

1 l de lait

100 g de riz moulu ou de farine de riz (5 cs bombées)

120 à 150 g de sucre suivant les goûts

4 cs d'eau de fleur (fleur d'oranger ou eau de rose)

3 cs de pistaches concassées

délayer la farine de riz dans 25 cl de lait, faire bouillir le reste puis ajouter la farine de riz délayée et faire épaissir, en remuant sans arrêt, à feu assez doux. Ajouter le sucre et l'eau de fleur puis laisser refroidir jusqu'au lendemain, décorer de pistaches au moment de servir.P1050634.JPG

A préparer la veille

Mona

d'autres billets sur l'Egypte :

voyage en Egypte (1)

voyage en Egypte (2)

voyage en Egypte (3)

retour en Egypte (1)

Commentaires

Te revoilà! Je suis ravie de te lire de nouveau !
Très beau compte rendu de ton voyage !
Je me souviens des pâtisseries orientales dégustées en Algérie ,c'était aussi au moment du Ramadan:un vrai régal!

Écrit par : Ewa07 | 26/09/2010

quelques beaux souvenirs en commun !
comment vont les deux minoux ?

Écrit par : josiane | 27/09/2010

merci pour la découverte de ce jazz égyptien

Écrit par : mamapasta | 09/10/2010

Superbe voyage que vous avez fait!! et on en profite aussi un peu.... ces gâteaux me font de l'oeil...moi qui suis tellement portée sur le sucré ;) Bisous Mona!!

Écrit par : Marina | 16/10/2010

J'ai des nouvelles régulières de l'Egypte par des ami(e)s qui y vivent. Le gros-gros problème maintenant c'est l'eau potable. Le Caire s'est étendue jusqu'au delà des pyramides et il faut assumer sur le plan sanitaire. Pas facile !!!
De temps en temps sur Fanal je poste de vieilles photos de famille du Caire, tu me fais penser du coup qu'il faudrait que je reprenne les albums datant de 1930-1970.

Bises et encore merci pour cet article qui m'a bien fait plaisir.
Dany

Écrit par : Dany de Fanal Safran | 18/10/2010

Écrire un commentaire